samedi 17 décembre 2016

Résistance à la raison

Je suis quelqu'un qui a l'esprit logique. De plus j'ai énormément de place à me mettre à la place des autres. Par conséquent, je suis incapable de comprendre ceux qui refusent de raisonner de manière logique et raisonnable.

Quand on débat et qu'on argumente, on essaye généralement autant que possible d'utiliser des arguments indiscutables, basés soit sur une démonstration solide soit sur des faits véridiques et prouvés.

Et là où je bloque et deviens inapte au débat, c'est lorsque je parle à des gens qui n'acceptent pas ces arguments pourtant indiscutables. Je leur présente des faits, ils répondent que ce n'est que mon opinion. Je leur fait une démonstration logique, il se contentent de me rétorquer qu'ils ne sont pas d'accord.

Est ce que je donne des exemples ? Il y en aurait tellement. Au pif : voilà pourquoi je ne comprend pas le délire des créationnistes, des négationnistes, et de tous ceux qui croient savoir mieux que toi ce que tu es.


Bon. Jusqu'ici, ça n'est pas trop problématique en soi, juste extrêmement frustrant pour tous ceux qui réfléchissent comme moi. Là où ça m'embête, c'est que ces raisonnements sans fondement ont tendance à m'agacer grandement, voire m'énerver ; je deviens donc agacée et énervée dans le débat. Donc je n'arrive plus à argumenter correctement ni à me faire entendre. Ni même à réellement écouter mon interlocuteur et distinguer les propos intelligents de ce qui s'oppose à la réalité pure et simple. Et c'est le contraire de ce que je veux.

Et toi, est ce que tu rationalises comme moi ? Comment tu réagis face à des gens qui n'entendent ni la logique ni les faits ? Tu peux m'aider à garder mon sang-froid ?

1 commentaire:

  1. C'est littéralement l'histoire de ma vie.
    Du coup, la solution que j'ai trouvé, c'est de retracer le chemin logique du cerveau des personnes à partir de ce que je sais d'eux, et de les prendre comme des personnages de livres. En général ça me permet au moins de comprendre qu'ils ont une logique et qu'ils ne sont juste pas complètement randoms et énervant.
    Mais ça marche pas vraiment toujours.

    Par contre ce dont tu parles est un phénomène rhétorique intéressant, ça s'appelle les prémisses. Quand tu essayes de convaincre quelqu'un d'une chose, tu t'appuies (consciemment ou pas) sur le fait que certaines choses sont des acquis. Genre, si tu discutes avec quelqu'un du créationnisme, tu pars du principe que la théorie de l'évolution se vérifie et qu'on ne peut pas discuter une vérité scientifique une fois qu'elle est vérifiée. Mais la personne en face de toi va partir du principe que ce que Dieu a fait est hermétique à l'Homme et que la théorie de l'évolution c'est une invention des athées (ou que sais-je, je n'ai jamais vu de créationniste à part dans les Simpson). Du coup, comme vos prémisses ne sont pas les mêmes, vous ne pourrez pas tomber d'accord, même si vos deux raisonnements, d'un point de vue purement logique se tiennent.
    Et par purement logique, j'entends la construction logique classique.
    Genre le raisonnement de toi-opposée à un créationniste (c'est un toi fictif dont on parle hein) ça donnerait

    A. On ne peut pas contredire la réalité
    B. Or la théorie de l'évolution est réelle
    D. Le créationnisme ne peut donc pas exister

    Et pour le créationniste ça donnerait :

    A. Le monde a été créé par Dieu
    B. Or la théorie de l'évolution permet un monde qui n'a pas été créé par Dieu
    C. Donc la théorie de l'évolution ne peut pas être puisque tout a été créé par Dieu

    Et tu vois, ces deux raisonnements sont parfaitement logiques. Simplement les faits avec lesquels vous êtes d'accord sont totalement différents.

    Par contre je sais que ça t'aide pas mais juste du coup ça fait que tu peux te rendre compte sur quelles prémisses se base les gens avec qui tu débats et éviter de perdre ton énergie dans le débat.
    Ou aller taper directement dans les prémisses de ton allocutaire.

    RépondreSupprimer

À chacun de tes mots une étoile se crée