vendredi 22 juillet 2016

Les cheveux bleus sauvent la vie

" Folie ! "

Ô que c'est laid. Ô que ça heurte l'oeil.





Cette fille est là, assise sur sa chaise stricte. Une tâche d'encre orne son majeur, près de son ongle rongé. Sa plume gratte le papier ; en cours elle copie, chez elle elle écrit. Elle étudie consciencieusement, l'intelligence et la volonté durcissent son oeil que la fatigue a éprouvé.

Vraiment, elle fait de son mieux. Elle travaille. Elle a ses imperfections, mais ni plus ni moins que n'importe quel autre étudiant dans la salle. Elle a ses propres caractéristiques qui la rendent unique. Elle a une force et une beauté intérieure que rien n'égale.


Mais soudain, elle sort, elle sort dans la rue, dans la rue pleine de passants, pleine de passants qui ne la voient pas, dans la rue engloutie par le seul passant qui la voit. Et ce seul passant qui la voie, pourquoi la voit-il ? Que voit-il d'elle ?

Il ne voit pas ses heures de tourmente ; penchée sur le papier, à le gratter de la plume pour y coucher des mots qui transcendent ; penchée sur un livre à décortiquer les phrases ou dévorée d'un frisson littéraire ; penchée sur sa version de latin ou sa dissertation qui la torturent jusqu'à la rendue de la copie souillée du rouge qui rature son coeur.


Ce qu'il voit, ce sont des cheveux. Pas des cheveux doux, pas des cheveux lisses, pas de jolis cheveux. Il voit des cheveux bleus. Il voit les cheveux d'une délinquante. Il voit les cheveux d'une junkie. Il veut les cheveux d'une athée. Il voit les cheveux d'une rebelle. Il voit les cheveux d'une incapable. Il voit les cheveux d'un parasite. Il voit les cheveux d'une bonne à rien.

Tu n'auras pas de travail. Tu cherches juste à te faire remarquer. C'est moche. Tu vas le regretter. Tu n'es pas acceptable. Ça ne te rend pas belle et tu dois être belle sinon tu rateras ta vie. Tu te crois originale. Tu vas être renvoyée de ton école. Tu n'es pas décente. Tu es une pouilleuse. Tu n'es pas respectable. C'est ridicule. Tu n'es pas correcte.


"Et vos profs, il vous acceptent comme ça en cours ?"


Alors la fille au cheveux bleus, elle a son coeur qui se met à l'envers, elle balbutie et s'enfuit, elle s'enferme et elle a peur, et on lui fait du mal gratuitement. Elle n'a plus le droit d'exister car elle n'a pas choisi les cheveux qu'il faut.


Alors la fille aux cheveux bleus, elle se calme et elle sourit. Elle se regarde dans la glace et dans son oeil brille un reflet bleu qui remet son coeur à l'endroit. Elle se cache derrière ses cheveux bleus et elle sait que quoi qu'il arrive ils sont là et qu'elle est belle et qu'elle est capable.


Quand elle sort dans la rue elle peut se dire "même pas peur, de toute façon je suis trop cool, j'ai des cheveux bleus".

Quand un enfant lui demande pourquoi elle a des cheveux bleus, elle sait qu'elle peut lui répondre qu'elle est une extraterrestre ou une fée et qu'elle est née comme ça, ou tout simplement que les cheveux bleus c'est rigolo.



Elle sait que l'enfant lui sourira gaiement sans jamais lui dire qu'elle n'aura pas de travail.

samedi 9 juillet 2016

Féministe hardcore

C'est quoi, une féministe hardcore ?



C'est faire partie des femen et utiliser l'agressivité ?

C'est mener un combat actif, public, manifester ?

C'est s'engager dans le politique ?

C'est seulement avoir des conviction assez forte pour que ça dérange ?



Même pas, en fait. Je ne me maquille pas, je ne m'épile pas, je ne porte ni soutien-gorge ni chaussure à talon, je suis pour le droit d'avorter, je considère que ce n'est pas aux femmes d'éviter de sortir seule le soir mais qu'elles devraient pouvoir le faire sans craindre de se faire violer, et ça suffit à faire de moi une féministe hardcore aux yeux de certains. Dingue, non ?


Et alors, on va parler épilation.
Parce qu'on est d'accord : le poil, ça n'est PAS important. On s'en fiche complètement, chacun fait ce qu'il veut. Mais c'est, selon moi, un symbole assez évident de l'oppression féminine.

Chaque été, c'est les mêmes messages : "maintenant, les filles, on n'a plus le choix ! Il va falloir retirer tout ça !" (Scoop : en fait si, tu as le choix.)
Chaque été il y a des filles qui n'osent pas se mettre en maillot de bain parce qu'elles ne se sont pas épilées. Tu te rends compte de l'absurdité du truc ? Même en admettons qu'une fille trouve le poil moche. Elle adore se baigner. Et pourtant, elle va se le refuser, parce qu'elle a peur que des inconnus autour d'elle la trouve moche (alors que, soyons clair, c'est des inconnus, ils l'auront oubliée tout de suite après). Elle a peur que ses amis la trouvent moche (alors que, soyons clair, si ce sont de vrais amis, ils s'en contrefoutront). ABSURDE.


Jamais je ne pourrai oublier le jour où ma mère s'est ramenée avec un épilateur, et quand je lui dis que ce n'est pas la peine car je ne l'utiliserai pas, sa réaction est que "mais il faut s'épiler, au moins les aisselles !".
Quand je vais passer un entretien, elle me rappelle de retirer mes poils, parce que si je les gardais, ça serait un motif pour faire mauvaise impression.

Jamais je ne pourrai oublier le moment où un garçon de ma classe avec qui je discutais me raconte qu'un jour, il va voir son frère qui regardait une série. Dans cette série, attention, une femme avec une touffe de poils sous les bras. Alors il se dit "mais qu'est ce que tu regardes, là, c'est quoi cette série, c'est dégueulasse !", il détourne le regard et se dit que cette série ne vaut pas la peine d'être regardée.
On vit dans un monde où un spot de la Russie qui montre tout joyeusement leurs missiles s'abattre sur des maisons et des êtres humains comme si c'était génial, ça ne choque personne ; où les films avec de la violence, même fictionnelle, ça ne choque personne ; mais où une aisselle féminine poilue fait détourner le regard avec dégoût et mépris.


Et, évidemment, c'est une obligation féminine.

RAAAAAH.



Cet article n'a rien de novateur, mais je crois que tant qu'il y a aura une pression sociale forte poussant la femme à s'épiler sans réfléchir et même contre son envie, il sera nécessaire de le répéter.


Je vous laisse avec des vidéos sur le sujet très bien faites, tout d'abord le premier épisode de la série "Poilorama" par Arte Creative qui traite particulièrement du poil du pubis féminin, que je vous invite à regarder, et une vidéo de Solange te parle parce qu'elle est géniale, sur le poil pubien féminin également.





vendredi 8 juillet 2016

De la colère envers le schéma amoureux

Tu rencontres quelqu'un, à ton lycée, à ton cours de judo, dans un bar, par l'intermédiaire d'amis. Ce quelqu'un est du sexe opposé, il t'attire sexuellement, vous avez des centres d'intérêts communs, tu le trouves gentil. Vous vous plaisez, vous tombez amoureux, vous vous fréquentez, vous vous mettez en couple. Premier baiser, rapidement premier rapport sexuel. Quelques années de concubinage, des fiançailles, le mariage, des enfants. Bien entendu, tout va bien dans votre couple, et si tout ne va pas bien, c'est qu'un de vous a un problème ou que finalement vous n'allez pas ensemble et il vaut mieux se séparer. Bien entendu vous continuez à faire l'amour souvent, si l'un de vous a une baisse de libido c'est qu'il ne désire plus l'autre, ne l'aime plus, et il vaut mieux se séparer. Bien entendu il n'existe que vous deux dans le sentiment amoureux, si quelqu'un d'autre vient s'immiscer c'est que vous ne vous aimez pas vraiment et il vaut mieux se séparer.

Bien entendu.

Vous l'avez saisie, l'ironie ?



Ce schéma du couple hétérosexuel monogame sexuellement actif qui forme une famille épanouie, OUI, c'est un schéma idéal. C'est le modèle que mes parents m'ont donné, c'est un modèle que j'admire, que je trouve tellement beau, que j'approuve, et j'aimerais que ça se passe aussi bien pour tout le monde.

Sauf que ça ne se passe pas aussi bien pour tout le monde. Tout le monde n'est pas adapté à ce schéma idéal. Et si on sort de ce schéma, bien vite, on va bien vous faire sentir que votre comportement n'est pas acceptable. Alors on tente de rentrer tant bien que mal dans le schéma, mais comme ça ne correspond pas à ce qu'on est, forcément ça ne marche pas très bien...


Alors je vais te demander quelque chose. S'il te plait. Si tu rentres dans ce schéma, béni sois tu et puisses tu vivre heureux avec une relation amoureuse épanouissante. Mais ne juge pas ceux qui ne rentrent pas dans ce schéma qui te correspond si bien. Laisse les vivre leur vie. Cesse de vouloir décider à leur place ce qu'ils devraient faire ou ressentir, cesse de dire "ce n'est pas possible, ça n'existe pas" en parlant de ces gens hors schéma comme s'ils étaient des monstres sans coeur.

Si tu ne rentres pas dans ce schéma, béni sois tu et puisses tu vivre heureux et épanoui aussi. Mais à ta manière. Accepte toi comme tu es, même si on te dit que ce n'est pas acceptable, que ce n'est pas valide. Parce que tes sentiments sont valides.



Si tu veux une relation amoureuse platonique, c'est OK.
Si tu te considère hétérosexuel mais que tu tombes amoureux de quelqu'un du même sexe/genre (je manie mal ces notions) que toi, et inversement, c'est OK.
Si tu rêves de relations amoureuses uniquement à court terme, c'est OK.
Si tu ne veux pas t'engager, c'est OK.
Si tu aimes plusieurs personnes à la fois, c'est OK.
Si tu es asexuel et/ou aromantique, c'est OK.
Si tu es amoureux de plein de manières différentes et que tu ne crois pas en l'Amour unique, c'est OK.
Si tu rêve d'un mariage en blanc avec quelqu'un qui te combleras et te feras des enfants et avec qui tu vivras, c'est OK.
Si tu veux aimer sans être en couple, c'est OK.
Si tu veux faire l'amour avec des gens dont tu n'es pas amoureux, c'est OK.
Si tu considères ton ex comme ton meilleur ami, c'est OK.
Si tu rêves d'un plan à 3, c'est OK.
Si tu aimes quelqu'un à distance, c'est OK.

En fait, TOUT est OK et valide, à partir du moment où les gens impliqués sont consentants et dialoguent pour être épanouis et heureux ensemble ou séparément. Et parfois, on est plus épanoui et heureux avec une relation hors schéma qui nous correspond plutôt qu'en essayant de donner une apparence de couple parfait alors qu'il est tout empoisonné.

Scoop : si ton copain te trompe, peut-être que c'est un connard qu'il faut quitter, mais peut-être aussi le pardon est-il envisageable, accompagné de beaucoup de dialogue pour comprendre ce qu'il se passe. Même si tromper c'est mal, oui, parce que c'est mentir trahir blesser.



Et comme je n'ai pas de conclusion, je vais te laisser avec un traditionnel "aimez-vous les uns les autres", et un extrait du blog Le Cerf à la Menthe tenu par la fantastique Anaïs qui aborde beaucoup ce genre du sujet :

On fait des compromis sur la couleur des rideaux. On ne fait pas des compromis sur son corps, ses sentiments, ou sur sa vie.
J'ai entendu quelqu'un dire à sa copine qu'il la quitterait si elle se faisait tatouer.
J'ai entendu des mecs dire à leur copine quelle longueur de jupe elles pouvaient porter.
J'ai vu des gens interdire leur "moitié" de voir les autres garçons ou les autres filles.
J'ai lu un article l'autre jour, sur les raisons qui avaient poussé des mecs à refuser un second rendez-vous. "C'était une weirdo. Elle avait huit chats.".
Mais qu'est-ce que t'en as à foutre qu'elle ait huit chats.
J'ai entendu des gens dire à mon copain "qu'est-ce que t'en penses, toi ?" en pointant mes cheveux ou mes piercings du doigts. J'ai entendu mon père le lui demander, en espérant avoir un appui pour me convaincre de ne pas me faire percer encore une fois.
Je me suis fait violer parce que j'aimais deux personnes à la fois.

Ce n'est pas une vie.

jeudi 7 juillet 2016

Ode à l'internet

Dans les langues du tous, du plus vieux et même du plus jeune, l'internet est un démon. L'internet est un piège, l'internet ne veux pas ton bien, l'internet te perdras. L'internet, c'est tellement de connaissance à disposition qu'on ne sait plus rien, c'est des relations si facile qu'on ne connait plus personne, c'est tellement de contenu qu'on y passe vite trop de temps. Bref, c'était mieux avant, sans internet.
 


JE REFUSE.

Je ne suis pas d'accord.

J'aime internet. J'aime internet fort fort fort peut être autant que j'aime les livres. Et j'aime les livres vraiment très fort, voyez-vous.



Internet, c'est magique, ça permet de te faire des amis loin loin loin, là où tu n'auras jamais connu personne autrement. Ça fait que quand tu déménage, tu connais quelqu'un qui habite dans le coin même en n'y ayant aucune famille. Ça fait que tu trouve des gens avec qui tu as tellement d'affinités que vous vous entendez beaucoup trop bien. Ça fait que tu apprends à connaître des gens d'une manière parfois beaucoup plus intime que si tu les rencontrais en "réel". Ça fait que tu communique avec d'autres cultures en ayant des connaissances dans plusieurs pays voire continents, et tu améliores ton anglais en parlant dans cette langue avec eux. Ça fait que tu découvre qu'en fait, tu n'es pas tout seul à penser et faire certaines choses, et que c'est valable et valide.

Internet pour moi c'est des amis c'est le Cosmogone qui est probablement toujours la personne qui me connais le mieux, c'est Jiji qui a transpercé mon coeur, c'est Bettallumette trop chouette, c'est Nabil mon cher algermanian, et tous ces gens vous ne les connaissez pas, mais sans internet je ne les connaitrais pas non plus, et je les aime pourtant fort.



Internet, c'est magique, tu te poses une question et tu ouvres Wikipédia et tu as une réponse vérifiable. Tu veux faire de la philosophie ludiquement et y a plein de blogs et chaînes youtube adéquates. Tu veux apprendre des choses sur l'histoire les sciences la religion, tu cherches, tu apprends, tu comprends et on t'explique, et tu débats, et c'est trop bien. Tu cherches de l'art et il y a plein de portails spécialisés là dessus et tu peux même montrer l'art que toi tu fais et avoir du retour dessus.

Internet pour moi c'est la découverte du polyamour de la wicca de la zététique de la musique des balkans de comment poussent les ongles et de David Revoy.



Contrairement à l'idée répandue comme quoi ce ne serait pas possible : je garde de très bons souvenirs de soirées passées sur internet. Autant voire plus que de moments passés dehors avec des copains.




Allez, dis moi pourquoi Internet c'est magique pour toi. Fais un gros bisou à tous tes amis de l'internet et redis leur que tu les aime. Oublie un instant tous ces reproches dont il est accablé et rend toi compte d'à quel point internet c'est vraiment magnifique... Dis moi pourquoi internet c'est magique pour toi.